Psychothérapie Aix les Bains – Psychothérapie Chambéry

Issue d’une formation en psychologie et psychothérapie et ayant réalisé une psychothérapie personnelle, je vous accueille à mon cabinet à Grésy sur Aix, près de Chambéry et Aix les Bains pour :

– une psychothérapie de l’adulte

– une thérapie de couple

– une psychothérapie de l’enfant – entretiens avec la famille et entretiens individuels avec l’enfant

– de la relaxation

– vous accompagner dans votre développement personnel

Le monde des psy…comment y voir plus clair ?

Livrons nous à un exercice de Brainstorming : psychologue, psychothérapeute, psychiatre, psychanalyste. Et plus précisément, près de chez vous : psy Aix les Bains, psy Chambéry, psychothérapeute Aix les Bains, psychothérapeute Chambéry, psychologue Aix les Bains, psychologue Chambéry, psychanalyse Aix les Bains, psychanalyse Chambéry, relaxation Aix les Bains, relaxation Chambéry, coach en developpement personnel Aix les bains, coach en developpement personnel Chambéry.

Comment savoir à qui s’adresser, lequel de ces praticiens pourra nous aider et saura le mieux nous apporter l’aide dont nous avons besoin ? De qui, de quoi avons-nous besoin ?
Certes, le champ de la psychologie, de la psychothérapie et de la psychiatrie est assez vaste. Néanmoins, quelques notions simples, permettent de s’y retrouver :

*Un psychiatre est un médecin. La psychiatrie guérit médicalement les maladies mentales. Contrairement aux psychologues et psychothérapeutes, les psychiatres peuvent prescrire des médicaments. Malheureusement, les médicaments ne sont pas toujours utiles et lorsqu’ils le sont, ils ne suffisent pas. Si vous tombez dans un lac et que vous ne savez pas nager, une main tendue vous sera utile pour ne pas vous noyer ; mais afin de ne plus risquer de vous noyer, il va vous falloir apprendre à nager. La main s’apparente aux médicaments et apprendre à nager représente la psychothérapie, le travail mené sur soi avec l’aide d’un thérapeute.

* La formation du psychologue est universitaire. Le psychologue, comme le psychiatre, et à la différence des psychothérapeutes, n’a pas obligatoirement effectué de démarche psychothérapeutique pour lui-même. « Seul le thérapeute qui a eu le courage de regarder en lui-même est en droit d’attendre autant du patient » (B. Bettelheim). Comment accompagner un patient dans la découverte de soi, si nous n’avons pas effectué ce voyage nous-mêmes et expérimenté les différents obstacles qui s’imposent à nous sur ce chemin ? Comme l’explique C.G. Jung, c’est seulement si le thérapeute sait se débrouiller avec lui-même et ses problèmes qu’il pourra aussi le faire avec le patient.

*Le psychanalyste a expérimenté la théorie psychanalytique sur lui-même. Les psychanalyses ont l’inconvénient de durer longtemps (plusieurs années). En règle générale, vous ne ferez pas appel à un psychanalyste pour résoudre les problèmes quotidiens, personnels ou familiaux, mais vous vous adresserez plutôt à lui pour répondre au « pourquoi » fondamental.

*Le champ des psychothérapies est vaste. Elles peuvent être psychanalytiques ou non (c’est-à-dire inclure la notion d’inconscient) et il existe différentes théories, écoles. Les psychothérapeutes se spécialisent dans l’aide à autrui en intégrant dans leur démarche une ou plusieurs méthodes qu’ils jugent opportunes.

MA PRATIQUE

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Je pratique la thérapie analytique. C’est à dire que je suis à l’écoute à la fois de votre conscient (ce que vous me dites) et de votre inconscient.
La psychothérapie analytique s’inspire de la psychanalyse mais en diffère par son cadre. Contrairement à la psychanalyse (1 à 2 séances par semaine, patient allongé sur le divan de façon à ce qu’il ne puisse pas voir le psychanalyste, durée : 2 à 4 ans en moyenne), la psychothérapie analytique se pratique en face à face et peut durer de quelques séances (psychothérapie de soutien, thérapie brève) à plusieurs années.

Avec les adultes, la psychothérapie passe par la parole. Quand on a la question, on a toujours la réponse, même si elle n’est pas directement accessible. En laissant libre cours à la parole, sans censure, l’inconscient se manifeste au travers des associations libres, des lapsus et actes manqués ainsi que dans les rêves.

Comment la parole peut-elle soigner ?

En effet, cela peut surprendre qu’on puisse guérir par l’effet d’un simple dialogue. L’être humain est un être de langage, et c’est ce qui le différencie de tous les autres êtres vivants. C’est la parole qui donne forme à nos idées comme à nos émotions. Aussi, c’est au travers de la parole que nous avons le pouvoir d’agir sur elles.

En fonction des besoins, j’utilise des outils de psychothérapie comportementale et cognitive (des approches orientées solution), la relaxation, la visualisation créatrice et le rêve éveillé. Mais, je pense qu’il n’y a pas une seule bonne pratique psychothérapeutique. Il y a une bonne pratique pour chaque patient. Je suis une psychothérapeute intégrative, c’est-à-dire que j’utilise et maitrise des outils/méthodes appartenant à la fois à la psychanalyse, mais aussi aux autres thérapies comme les thérapies cognitives et comportementales. Les psychothérapeutes intégratifs n’appliquent pas une seule et même méthode, quelque soit le patient, son histoire, sa personnalité et son symptôme. Nous essayons au contraire de nous adapter et d’adapter notre pratique à chaque patient.

Le cout d’une psychothérapie :

En Savoie, le tarif des consultations varie entre 50 et 90 euros. Mes consultations durent ¾ d’heure et coûtent 55 euros à ce jour. Pour la thérapie de couple, les séances durent 1 heure et coûtent 65 euros.

Enfin, sachez qu’en tant que psychothérapeute, je suis tenue au secret professionnel.

« Je marche dans la rue
Il y a un grand trou dans le trottoir

Je tombe dedans
Je suis désespéré
Tout est foutu
Ce n’est pas de ma faute
Cela prend une éternité pour trouver comment sortir
Je marche dans la même rue
Il y a un grand trou dans le trottoir
Je fais comme si je ne le voyais pas
Je tombe dedans à nouveau

C’est incroyable de se retrouver là
Mais ce n’est pas de ma faute
Cela prend tout de même un sacré temps pour s’en sortir !
Je marche dans la même rue
Il y a un grand trou dans le trottoir
Je vois qu’il est là
Je tombe dedans…c’est une habitude…mais mes yeux sont ouverts
Je sais où je suis
C’est de ma faute
J’en sors immédiatement
J’emprunte la même rue
Il y a un grand trou dans le trottoir
Je le contourne
J’emprunte une autre rue. »
(tiré du Livre tibétain de la vie et de la mort, Paris, La Table Ronde, 1994). 

Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook