SOPHIE DURET

« La vie nécessite pour son épanouissement, non pas de la perfection mais de la plénitude. » (C.G. JUNG)
06.88.11.06.50
1 rue Claude Martin                      73000 Chambéry

PSYCHOTHÉRAPIE ENFANT

(Psychothérapie enfant Aix les Bains – Psychothérapie enfant Chambéry)

Un enfant qui ne va pas bien le dit rarement. Le symptôme est pour l’enfant une façon d’exprimer une souffrance qu’il ne peut pas dire.

Généralement, les parents emmènent l’enfant lorsqu’il y a un symptôme ; les plus fréquents sont :

-trouble du sommeil, de l’alimentation
-énurésie
-tics
-maux de ventre
-angoisse
-difficultés scolaires (échec, manque de concentration, angoisse…)
-manque de confiance en soi/blocage (« je suis nul, j’y arriverai pas »…)
-agressivité, problèmes relationnels
-inhibition / instabilité psychomotrice
-difficulté à accepter les changements (deuil, séparation des parents)

Pour certains parents il s’agit plutôt de guidance parentale : comment gérer la rivalité fraternelle ? Comment parler de la mort à notre enfant ? Etc.…

La psychothérapie enfant va aider celui-ci à dénouer les nœuds inconscients qui le font souffrir et trouver des résolutions psychiques internes qui vont permettre à l’enfant de lâcher le symptôme.

Déroulement des séances (psychothérapie enfant Chambéry – psychothérapie enfant Aix les Bains)

D’une manière générale, en psychothérapie enfant, les premières séances se passent avec les parents et l’enfant. L’objectif est d’exposer la situation, les difficultés de l’enfant et pour moi d’avoir quelques éléments de l’histoire familiale.

Lors des séances je crée un espace d’expression en utilisant différents supports (« conversation », dessin, modelage, jeu, conte, rêve, psychodrame…).

Avec l’enfant, l’outil par excellence du thérapeute est le jeu. Par le jeu l’enfant traduit sur un mode symbolique ses fantasmes, ses désirs, ses expériences vécues. C’est le moyen d’expression de l’enfant par excellence.

En fonction de l’âge, l’enfant va pouvoir plus ou moins s’exprimer oralement. Entre 4 et 6 ans, les séances avec l’enfant se font sous forme de jeu. A partir de 6 ans, la séance pourra combiner expression orale et symbolique (jeu).

Psychothérapie de l’adolescent

 La psychothérapie de l’adolescent sera menée différemment. Le jeu fera place à l’expression orale, l’échange, la confrontation de points de vue.

L’adolescence est un moment où tout est remis en question, où le sujet rejette ce qu’il a connu et aimé jusqu’à présent, où il prend de la distance par rapport aux modèles parentaux. Mais il ne rejette pas l’adulte pour autant. L’adolescence est un moment où le sujet se tourne vers l’extérieur, vers ses paires, pour se faire hors du milieu familial. Et le psychothérapeute peut être une aide précieuse puisque l’adulte recherché est d’abord une personne qui sait écouter, faire confiance, soutenir. C’est quelqu’un qui accepte le partage des idées, qui n’est pas tout-puissant, écrasant, mais conseillant, guidant.

Cette rencontre avec le psychothérapeute est une occasion qui lui est donnée de parler de son monde interne, de ses affects, de ses pensées, sans être jugé selon des critères moraux, éthiques, sans être aussitôt pris dans une relation d’autorité type parent-enfant. Le psychothérapeute est un adulte mais pas une figure d’autorité (contrairement aux parents, éducateurs, enseignants). L’adolescent a besoin d’être compris dans toute sa complexité ce qui n’est pas toujours facile à faire pour les parents qui vivent au quotidien avec lui, ni pour ses éducateurs. Le psychothérapeute peut donc jouer ce rôle. L’adolescent à besoin de s’identifier à l’adulte pour avoir envie de grandir et passer dans leur monde. Il a besoin de trouver des compensations aux plaisirs infantiles qu’il va perdre. L’adulte, et particulièrement dans l’espace thérapeutique, le thérapeute, peut donner à l’adolescent par ce qu’il représente, l’envie d’entrer dans le monde des adultes et il peut lui servir de repère.

Et plus qu’une écoute, le thérapeute peut aussi apporter à l’adolescent une clarification des difficultés qu’il traverse. La psychothérapie peut rassurer l’adolescent (et les parents) sur le fait que ce qu’il traverse est naturel et lui expliquer ce qu’est l’adolescence, ce qui se joue en lui à cette période.

La thérapie de l’adolescent est d’une certaine façon très relationnelle. C’est à dire qu’elle est très dans « l’ici et maintenant ». Beaucoup de choses se jouent dans l’instantané de la relation. Avec l’adolescent, le réel est très présent. Le thérapeute travaille beaucoup avec ce qu’il vit au quotidien et accompagne l’adolescent vers l’adulte qu’il va devenir.

Le thérapeute va le guider, l’aiguiller pour qu’il trouve son propre chemin.
L’espace thérapeutique peut lui permettre de se projeter et de s’identifier à un adulte en qui il peut avoir confiance.
Et c’est également un lieu cadré, limité, un « espace-temps » particulier qui peut aider l’adolescent à trouver ses propres limites et à se structurer. La psychothérapie est avant tout un espace pour déposer sa souffrance, son mal-être. En parler, l’exprimer par des mots peut permettre d’éviter les passages à l’acte qui peuvent être destructeurs voir fatals. Il s’agit de valoriser la mentalisation et la réflexion sur soi ainsi que la mise en mots au profit de la mise en acte.

En disant ce qu’il ressent, l’adolescent va pouvoir comprendre son comportement, en prendre conscience et mettre du sens sur ses problèmes.