Maladie dépressive et symptômes dépressifs : Ne pas confondre !

Il est des réactions dépressives qui ne relèvent pas de la maladie dépressive malgré les indices (désarroi, tristesse, désespoir) qui la suggèrent car ce sont des états dépressifs légitimes, en fonction de la conjoncture ou de l’événement. Mais l’état dépressif, s’il se prolonge ou s’aggrave peut mener à une véritable dépression.

Le principal risque est de confondre symptômes dépressifs (très fréquents selon les aléas de la vie) et maladie dépressive.

Un état dépressif, n’est pas encore une dépression avérée, c’est un moment de la vie, généralement passager qui peut correspondre à des évènements: deuil, divorce, licenciement, retraite, c’est-à-dire à une perte (d’objet). On peut parler de dépression réactionnelle. Cette dépression ne sera pas pathologique en fonction de l’intensité des symptômes, de la durée, et si le sujet parvient à accepter la perte d’objet et de transposer son investissement sur un autre.

La dépression « normale » disparait seule et ne nécessite pas forcément le recours aux médicaments.

Il faut bien faire la distinction entre « état dépressif », c’est à dire une tristesse passagère et la « dépression pathologique ».

En effet, il existe en permanence dans la vie des situations qui sont accompagnées d’une perte. Dans le deuil, l’état dépressif est normal. Le processus du deuil a comme objectif l’assimilation de la perte, afin de pouvoir de nouveau envisager d’autres expériences. A la fin du processus de deuil, un nouvel équilibre doit s’installer.

On a attribué certains avantages à la tristesse : motivation pour retrouver ou remplacer ce qui a été perdu, mise à l’abri des situations inhérentes, protection des autres ressources, adaptation stratégique, réévaluation de la situation ayant conduit à la perte et réparation. Il ya des situations ou la passivité et le retrait permettent la conservation.

(Psychothérapeute chambéry;psychothérapeute aix les bains;psychologue chambéry;psychologue Aix les bains)

4 réflexions au sujet de “Maladie dépressive et symptômes dépressifs : Ne pas confondre !”

  1. C’est une distinction très importante, en effet. La souffrance occasionnée par la pire des pertes s’estompe avec le temps,mais le chemin est plus ou moins long,et c’est là qu’une thérapie peut aider

    Répondre

Laisser un commentaire

Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook