Le bégaiement chez l’enfant

Lorsque l’enfant bégaie, celui-ci répète ou prolonge des sons, ou hésite pendant un moment inhabituellement long entre les sons. Le bégaiement est souvent corrélé à un retard de langage, néanmoins, le bégaiement est plus qu’un trouble de la parole, c’est un trouble de la communication car il faut être deux pour bégayer.

En effet, on constate que le bégaiement est moins marqué dans la lecture à haute voix que dans la parole spontanée et qu’il disparaît souvent totalement dans la parole solitaire ou dans le chant. Le bégaiement est donc un trouble du langage mais c’est aussi un problème émotif qui peut être regardé comme un symptôme.

Ainsi, en fonction de l’état affectif de l’enfant et en fonction de l’interlocuteur, le bégaiement peut varier d’un jour à l’autre. Le contenu du discours, chargé affectivement/émotionnellement, influe également sur l’intensité du bégaiement. Selon D. Marcelli, le bégaiement s’accentue lorsque la relation est susceptible de déclencher une émotion (parent, école, étranger, etc.) et s’apaise lorsque les émotions sont plus facilement contrôlées (texte connu « par cœur », dialogue avec un objet, un animal, etc.). Ainsi, on recherchera quel est le sens du symptôme pour l’enfant, à quel phénomène/conflit inconscient il renvoie.

1 réflexion au sujet de « Le bégaiement chez l’enfant »

Laisser un commentaire

Visit Us On TwitterVisit Us On Facebook