Comment les ATTENTES et JUGEMENTS gâchent notre bonheur

Quelque soit ce que le moment présent contient, acceptez-le comme si vous l’aviez choisi.” ~Eckhart Tolle

LE CHANGEMENT

Aujourd’hui je vais suggérer un petit changement dans votre état d’esprit qui peut changer votre vie.

Je ne vais pas garder le suspens. Le voici : ne pensez pas à tout ce qui se produit comme étant bon ou mauvais. Arrêtez de juger, arrêter de vous attendre à.

C’est un petit changement – tout ce que vous avez besoin de faire est dire “Ce n’était pas bon ou mauvais, cela s’est juste produit, c’est juste cela”. C’est minuscule, mais cela demande de l’entrainement, et incroyablement, cela peut vous botter les fesses.

Pourquoi ? Parce qu’avec ce petit changement, vous ne serez plus balloté de bas en haut en fonction des bonnes choses ou des mauvaises choses qui se produisent, en fonction du fait que les personnes (et leurs actions) soient bonnes ou mauvaises. Vous apprendrez à accepter les choses comme elles le sont, et à vous déplacer dans ce paysage en pleine conscience.

Vous ne vous attendrez plus à ce que de bonnes choses se produisent (ou de mauvaises choses), mais vous prendrez juste les choses comment elles viennent, et serez satisfait avec tout ce qui se produira. Cela veut dire que vous ne serez plus désappointé, ou malheureux.

Quand certains voient certaines choses comme belles, d’autres les voient comme laides.  Quand certains voient certaines choses comme bonnes, d’autres les voient comme mauvaises.  ~ Lao Tzu

 

Un petit exercice

Pensez à quelque chose de bon qui s’est produit pour vous récemment, et comment cela a affecté votre état d’esprit. Maintenant pensez à quelque chose de mauvais qui s’est produit, et ce que cela a fait à votre état d’esprit.

Maintenant imaginez qu’aucun de ces évènements n’étaient bons, et aucun mauvais. Ils se sont simplement produits, ils ont existé.

Comment cela change votre bonheur, votre humeur ? Comment cela change ce que vous faites en réaction ?

Quand vous arrêtez de juger les choses comme bonnes ou mauvaises, vous n’êtes plus chargé du fardeau des émotions de votre jugement, et pouvez vivre plus léger, plus libre.

 

Rien n’est bon ou mauvais

Hamlet a dit “Il n’y a rien de bon ou de mauvais, mais penser le transforme en l’un ou l’autre”.

Il avait raison. Sans l’esprit humain, les choses se produisent juste, et elles ne sont pas bonnes ou mauvaises. C’est seulement quand nous utilisons nos filtres ou notre jugement qu’elles deviennent bonnes ou mauvaises, belles ou laides.

Une mauvaise herbe est une seulement une mauvaise herbe quand nous ne l’aimons pas. Les enfants sont seulement vilains si nous n’aimons pas leurs actions. La vie est terrible uniquement si vous la jugez aussi mauvaise.

 

De grandes attentes

La seconde moitié de ce changement est aussi petit, mais tout aussi important : laisser tomber les attentes. Non pas les baisser, mais les éliminer.

Pensez à cela : quand nous avons des attentes, et que les choses ne vont pas dans le sens que nous attendions (ce qui arrive assez souvent, car nous ne sommes pas de bons pronostiqueurs), nous sommes désappointés, frustrés. Ce sont nos attentes qui nous forcent à juger si quelque chose est bon ou mauvais.

Quand vous attendez quelque chose d’un ami, d’un collègue, d’un membre de votre famille, de votre conjoint, et qu’ils ne sont pas capables de le donner, alors cela vous énerve, ou vous êtes désappointés. Cela engendre la colère. Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas d’attentes – alors leurs actions ne sont ni bonnes ni mauvaises, ce sont juste des actions. Vous pouvez les accepter sans frustration, colère, tristesse.

Que se passe-t-il si vous partez en vacances, à un endroit pour lequel vous avez de grandes attentes, et que ce n’est pas ce à quoi vous vous attendiez ? Vous serez amèrement déçu, alors même que ce n’est pas la faute de l’endroit – c’est juste ainsi que l’endroit est. Ce sont vos attentes qui sont en cause.

Quand les gens vous déçoivent, ce n’est pas leur faute. Ils sont juste ce qu’ils sont. Ce sont vos attentes qui sont en cause.

 

Le pourquoi

Mais pourquoi faire ce changement ? Pourquoi devrions-nous arrêter de juger ? Pourquoi devrions-nous arrêter d’avoir des attentes ?

Parce que les jugements nous bloquent de notre compréhension, et peuvent ruiner notre bonheur. Quand nous jugeons, nous ne cherchons pas à comprendre – nous sommes déjà arrivés à la conclusion. Si nous arrêtons de juger, nous nous autorisons à essayer de comprendre, et alors nous pouvons agir de manière beaucoup plus intelligente, parce que nous sommes mieux informés par notre compréhension.

Juger nous rend malheureux. Tout comme nos attentes.

Quand nous laissons les jugements et attentes derrière nous, nous pouvons vivre dans le moment présent, prenant ce qui vient comme n’étant ni bon ni mauvais, mais simplement pour ce que c’est. Nous pouvons arrêter de ruiner notre bonheur avec nos pensées, et commencer à vivre à la place.

 

Le comment

Donc comment commençons-nous à faire cela ? Par de petits pas, comme d’habitude.

  1. Tout d’abord, commencez en étant plus conscient. Tout au long de la journée d’aujourd’hui, notez quand vous commencez à faire des jugements, notez quand vous avez des attentes, et quand les choses ne produisent pas en fonction de celles-ci. Avec le temps, vous en remarquerez de plus en plus, et serez plus conscient de ces types de pensées.
  2. Ensuite, faites une pause à chaque fois que vous notez un jugement ou une attente. Respirez. Ensuite dites-vous, “Aucune attente, rien de bon ou mauvais”. Répétez cela, laissez partir votre jugement ou vos attentes.
  3. Troisièmement, essayez de voir les choses comme elles le sont, et de comprendre. Soyez curieux de savoir pourquoi les choses sont de la manière dont elles sont, pourquoi les gens agissent de la manière dont ils agissent. Enquêtez, pratiquez l’empathie, essayez de vous mettre dans la peau des autres personnes. Voyez le paysage de votre vie comme il est, sans le filtre des jugements ou des attentes.
  4. Ensuite, prenez ce qui vient. Vivez-le, dans le moment. Réagissez de manière appropriée, sans sur-réagir parce que cela ne s’est pas produit comme vous l’espériez ou le vouliez. Vous ne pouvez pas contrôler la vie, ou les autres, mais vous pouvez contrôler comment vous réagissez.
  5. Ensuite acceptez. Quand les choses se produisent, comprenez pourquoi elles le font, sans jugement, et acceptez-les comme elles sont. Acceptez les personnes pour ce qu’elles sont. Acceptez-vous vous-même, sans jugement, tel que vous êtes. Cela demande de la pratique.
  6. Enfin, sachez que le moment présent, étant tel qu’il est, contient aussi des possibilités infinies. Et ces possibilités sont ouvertes une fois que vous voyez les choses comme elles sont, sans jugement ou attentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(psychologue Chambéry;psychologue aix les bains;sophie duret consultation en psychothérapie)